Articles et témoignages

Articles parus sur The Fresh Connection

- 20130411 SCMAG NL 1608 : Les X entrent en lice

- 20130325 SCMAG NL 1595 : CITWELL fervent supporter du jeu

- 20130211 SCMAG NL 1565 : Bernard Controls remet son titre en jeu

- 20120919_SCMAG_NL_1473 : Finale internationale 2012 à Barcelone

- 20120703_SCMAG_NL_1447 : Bernard controls gagnant de la compétition française

- 20120529_SCMAG_NL_1422 : Point sur la compétition internationale

- 20120522_SCMAG_NL_1418 : Point sur la compétition internationale

- 20120515_SCMAG_NL_1414 : Point sur la compétition internationale

- 20120416_SCMAG_NL_1395 : Interview équipe Agora

- 20120401_SCMAG_63 : Article Caroline Mondon

- 20120328_SCMAG_NL_1383 : Lancement de la compétition internationale

- 20120301_Métaphore_63 : Tout savoir sur The Fresh Connection par Caroline Mondon

- 20120227_SCMAG_NL_1361 : Interview Grégory Debuchy (Ferrero)

- 20120215_SCMAG_NL_1353 : Interview Laurent Vigouroux (Bernard controls)

- 20111201_SCMAG_60 : Interview Caroline Mondon

- 20110124_SCMAG_NL_1118 : Article post salon progiciels 2011

- 20110101_SCMAG_51 : Présentation de TFC aux rois de la Supply Chain 2011

Témoignages

Jean François TAHON Logistics Program Manager chez GALIA : cliquer ici

Depuis 2010, GKN Driveline utilise le serious game dans ses séminaires supply chain sur 4 continents.

 The Fresh Connection, un formidable outil interactif et pédagogique

 

gknlogoChez GKN Driveline, Cyril Fougerouse, directeur Supply Chain Excellence au niveau du groupe, qui a utilisé le jeu dans la divisions Driveline (44 usines dans 25 pays), a une stratégie de développement des formations conformes aux bonnes pratiques de la supply chain, et aime tout particulièrement développer au sein de celles-ci l’interactivité. « Nos programmes de formation combinent les aspects théoriques basés sur les principes de l’APICS et l’analyse de nos pratiques en petits groupes. », explique-t-il. Le jeu « The Fresh Connection », s’intègre parfaitement au programme et permet dans un cadre ludique, de mettre en pratique immédiatement les principes et bonnes pratiques comportementales transmis.

Il le juge suffisamment réaliste dans sa distribution des rôles (un poste direction achat, opérations, vente et supply chain) et trouve la façon dont il requiert des interventions de chacun d’entre eux conforme à leurs pratiques journalières.

Une compréhension collective

Mais l’intérêt pédagogique majeur selon lui, c’est que le jeu nécessite une compréhension collective. « Les équipes qui ont réussi sont celles qui arrivent à avoir cette vision commune ».

Les réactions au jeu ne sont pas partout les mêmes, parce que le public visé dans l’entreprise est très large. Il va des responsables de service usine aux directeurs d’usine. Il y a aussi des populations très diverses, issues de 12 nationalités différentes. Mais globalement, l’enthousiasme et l’envie de bien faire l’emportent rapidement.

Le défi, c’est ensuite d’analyser les raisons pour lesquelles certains rencontrent plus de difficultés et sont moins performants dans le jeu, et d’appliquer ensuite des méthodes de coaching. Avec l’accompagnement dans le jeu, « on peut leur dire : à tel endroit vous avez agi ainsi, vous auriez peut être été plus efficaces si vous aviez plutôt agi comme cela. Et c’est un très bon moyen pour introduire les bonnes pratiques de notre métier », explique Cyril Fougerouse.

"Ils aiment gagner"

Et de fait, les retours sont très positifs. De plus en plus de gens demandent à participer aux sessions. Surpris au départ, l’esprit de compétition  permet souvent aux participants de rapidement  de se prendre au jeu. Ils aiment bien faire et comprendre, mais par-dessus tout ils aiment gagner.

Pour GKN Driveline, c’est donc une expérience doublement avantageuse : une façon de répandre les bonnes pratiques supply chain et de motiver ses équipes, en « les sortant de leur environnement et leur libérant l’esprit », conclut Cyril Fougerouse.

Résultat, le succès rencontré avec les supply chain managers des 44 usines a été tel que le jeu sera déployé avec leurs directeurs d'usine et d'autres fonctions du processus S&OP à partir d'octobre sur l’ensemble des sites.

 

Le jeu qui convainc les managers de la supply chain et leurs patrons à travers le monde

TFC_Logo___Tag_Value_Blk

En trois ans, plus de 5000 professionnels de 25 pays et 500 entreprises ont déjà joué au serious game de la Supply Chain.

Pour leur plus grand bénéfice et celui de leurs équipes. Premier jeu en ligne de la Supply Chain, il est non seulement le plus complet, mais aussi le plus réaliste. Et conforme aux standards de l'Apics. C'est donc naturellement que CPIM de France-Fapics, l'affiliée française de l'association internationale, a décidé de lancer le jeu en exclusivité en France, en partenariat avec des cabinets de conseil spécialisés et adeptes des bonnes pratiques de l'APICS. «The Fresh Connection », c'est une entreprise de fabrication de jus de fruits frais qui vient de remercier son équipe de management.

Elle est au bord de la faillite, et a recruté quatre dirigeant-es, chargé-es de la remettre sur pied. Ces 4 fonctions (achat, commerciale, supply chain et opérations, comme dans un processus S&OP)sont occupées par les 4 joueurs qui effectuent des choix stratégiques déclinés en décisions tactiques. 

L'autre atout majeur de The Fresh Connection, c'est qu'il est possible d'organiser des compétitions, soit avec des équipes internes, soit avec les équipes d’autres entreprises.

Les clés du succès : savoir respecter ses promesses, et savoir choisir une stratégie claire et la décliner en actions cohérentes.

Caroline_MONDON Caroline Mondon, CFPIM, CIRM, CSCP, présidente de CPIM de France-Fapics, explique ce que le jeu peut apporter à l'entreprise : « L’originalité du management de la Supply Chain réside dans son caractère transversal : c’est une notion abstraite, qui ne peut se comprendre que par le vécu. L’expérience du jeu « The Fresh Connection » est un complément très performant à des formations ou à des accompagnements techniques. Il permet d’intégrer rapidement le vocabulaire Apics des bonnes pratiques internationales en management des opérations…surtout lorsque l’on occupe une autre fonction".
 
Dernière modification : 15/02/2016